Compte à rebours… - Balade et méditation

Balade et méditation

Balade et méditation

Cet espace se veut une invite à une randonnée à travers les voies de la vie. Je souhaite la bienvenue à celles et ceux qui me rejoindraient sur ce parcours où nous ferons des haltes pour nous ressourcer.

Compte à rebours…

Publié par Idir Ait Mohand sur 4 Novembre 2020, 18:38pm

On repart toujours comme on est arrivé, ni pauvre ni riche, pas plus savant ou ignorant, exactement comme si on n’était jamais arrivé, ni avant ni après ! Ad vitam æternam…

Il y a trop d’indices qui chassent tout doute quant à la fabrication, la planification et la programmation du virus (covid-19) que je refuse de féminiser comme le font tous ces abrutis qui passent à côté de l’essentiel. L’existence de labos P4 disséminés à travers le monde, suffisent pour convaincre le plus naïf qui soit que les virus ne sont pas seulement des produits de la nature, ils portent la signature des manipulateurs qui les modifient.

La secte satanique qui a lâché le virus, sait qu’elle irait jusqu’au bout de son projet qui est celui d’exterminer une partie de l’humanité devenue une charge pour les gestionnaires du nouvel ordre. En effet, tout est diaboliquement calculé pour que leur objectif soit atteint et ce malgré les dispositions sanitaires prises ou qui seront prises pour stopper la propagation de la pandémie. Beaucoup diront que je verse dans la théorie du complot, mais comme on dit ici : lekhbar idjibouh twala (qui vivra verra).

Nous étions à la fin de l’hiver et nous pensions que la pandémie allait disparaitre avec l’arrivée des grandes chaleurs comme toutes les épidémies passées. Que nenni, ce satané virus continue son chemin et il est à craindre qu’il reprendra de plus belles à l’approche de l’hiver jusqu’à éliminer le quota prévu par ses concepteurs qui se croient investis d’une mission divine. Peut-être veulent-ils précipiter l’apocalypse en le retour de Jésus afin d’absoudre l’humanité de tous ses péchés ou simplement débarrasser la planète de ses impotents devenus une charge pour la secte maçonnique ? Le flou qui entoure cette pandémie, ouvre la voie à toutes les suppositions. Les théoriciens du complot, leurs adversaires, les scientifiques, l’OMS etc. nous gavent de leurs mensonges. Je ne crois plus personne.

Chaque année qui passe, nous fait regretter la précédente à cause de la modernisation tous azimuts qui nous étrangle. De nos jours, la motorisation a remplacé les baudets, les OGM ont coupé court aux saveurs des fruits et légumes, les usines ont pollué l’air, le traitement des eaux usées a mis fin aux sources naturelles, tout est artificiel dans une société rendue virtuelle par les nouvelles technologies.

Avant, on menait une vie archaïque certes, mais digne d’être vécue. L’insouciance, la joie et l’espoir qui furent les supports de cette vie d’autrefois, ont cédé la place à l’inquiétude, l’amertume et la crainte des lendemains qui ne présagent rien de bon.

Je me souviens de la belle époque sans Internet où la vie s’écoulait d’une manière sereine malgré le manque. Sans cette intelligence artificielle que l’Homme a inventée, mais qui le dépasse, nous ne serions pas à vivre sous l’épée de Damoclès parfaitement représentée par les labos où des virus de toutes sortes sont soigneusement conservés !

La mystérieuse créature que nous incarnons est capable du meilleur comme du pire, mais comme elle est habitée par le diable (fruit de son imagination), nous subissons la punition que nous avons méritée et ce covid n’est qu’un avertissement avant l’ultime sanction.

Cette 3ème guerre mondiale planifiée et programmée par les fomenteurs du nouvel ordre, ne fait que commencer.  « Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera, le péril jaune, qum dedjal etc. »  sont autant de prédictions qui s’avèrent justes. Que faut-il de plus que le lâchage du Covid-19 depuis Wuhan pour nous en convaincre ?

Jusqu’à présent, c’est le coronavirus qui nous provoque dans un duel à mort où le choix des armes est laissé aux défenses immunitaires. A travers toutes les mesures sanitaires, on essaye d’esquiver la rencontre, mais il arrivera le moment où c’est nous qui irons provoquer ce satané virus pour en finir une fois pour toutes !

Les mesures mi-figue mi-raisin tel le confinement partiel appliqué dans pas mal de pays contre le Covid-19, ne serviront qu’à prolonger la durée de la pandémie. On veut nous faire croire que cet ennemi invisible, confortablement installé dans les poumons, applique des horaires et respecte la réglementation. On annonce avec une précision qui ne laisse aucune place au doute le nombre de décès par covid, mais on oublie de comptabiliser les 160.000 personnes auxquels s’ajoutent les 25.000 personnes qui meurent de faim chaque jour et qui sont reléguées au verso de leur liste noire.

Ainsi tout a basculé en un laps de temps ! Ce n’est pas la fin du monde, mais la fin de tout un monde, avait déclaré l’Auteur de Zabor ou les psaumes. Le monde entier délire et le rêve d’une vie meilleure s’est estampé avec l’arrivée de ce nouveau virus. A vouloir triturer dans la matière fécale, les apprentis sorciers ont réussi à éclabousser le monde entier. Leur déjection qui pue la mort et qu’ils se rejettent réciproquement à la figure a, malheureusement, entaché des innocents qui n’y sont pour rien. La vérité du Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine pour sa découverte du VIH, n’est pas la bienvenue dans ce monde où le mensonge et l’hypocrisie n’ont d’égal que ce coronavirus.

Une ambition sans limites baignant dans une gloire enveloppée dans une fortune infinie, ne peut conduire qu’à la folie. Dès lors, on est convaincu d’être le nouveau messie  investi d’une mission divine dont la priorité est de délester la planète d’une partie de ses habitants. Alors, on a programmé une série de virus dont l’actuel Covid-19 qui semble loin des résultats escomptés. Qu’à cela ne tienne, ces démons, car ils sont nombreux, ne désarment pas et comptent sur d’autres virus qui hibernent dans leurs labos de malheur !

La couronne du podium de l’actuelle pandémie, revient de fait au labo P4 de Wuhan. Son frère jumeau se trouvant à Lyon ainsi que ses demi-frères éparpillés à travers le monde, attendent le top du départ. Dommage que ce covid ne reconnaît pas les siens, c'est-à-dire uniquement ses géniteurs et ceux qui les financent. Dommage aussi qu'il évite les protégés de tous les systèmes politiques et financiers. Bill Gates qui avait pris sa retraite, emportant avec lui quelques documents dans un carton pour consacrer son temps aux œuvres caritatives, est maintenant pointé du doigt. Bizarre ?

Plus haute est l’ascension, plus dure sera la chute ! Le monde entame sa descente aux enfers ! Le corona n’est qu’une ébauche de ce qui nous attend ! Voilà où nous en sommes à cause de l’incurie de l’Homme savant qui ne vaut pas un morceau de savon. Si ce virus est un simple produit de la nature, c’est parce cette planète en a marre d’être souillée par les OGM et polluée par les nouvelles technologies.

Le monde est ébranlé, secoué, déstabilisé par une petite chose microscopique appelé : coronavirus ? Ce virus qui a pris naissance à Wuhan et qui a envahi le monde entier, n’est qu’un avant-propos de ce qui nous attend. Le monde s'agite et va à son désastre, les tricheurs et les malfaisants règnent, les valeurs n’ont plus aucun sens, les prédateurs et charognards règnent en maîtres d'une savane planétaire. D'un côté les millions s'ajoutent aux millions et de l'autre le quotidien n'est que misère. Il faut aimer ceux qui oppressent car seuls capables de répartir quelques salaires. Notre existence ne vaut rien et ne représente aucun intérêt, sauf celui de servir de cobayes  pour des expériences démentielles. Ce virus nous enfonce un peu plus dans un gluant qui ne profite qu'à la caste des malfaiteurs. Le pire est à quelques encablures, il faut s’y préparer malheureusement.

Quand on est assoiffé de justice, on ne peut pas se sentir bien dans ce monde où le pouvoir, l’argent et même la longévité sont accordés aux injustes. Pendant que de pauvres misérables meurent de faim à défaut d’être emportés par les maladies, d’autres ne savent plus quoi faire de leur argent, alors ils créent des guerres, des virus etc.  Les Rothschild, les Rockefeller, le Vatican et ses pédophiles, les bédouins d’Arabie et tous les buveurs d’urine de chamelle, empoisonnent la vie des pauvres pour sanctifier leurs fortunes « bénies ».

Le bipède veut surpasser son créateur en modifiant certains organismes. La manipulation génétique, la molécule du néant, la cryogénie etc. sont autant de défis à la nature qui crie sa colère. Nous avons franchi les limites imposées par cette nature qui nous a façonnés et qui nous a donné la possibilité de profiter de ses bienfaits. Au lieu de cela, nous lui avons infligé tant de supplices qu’elle a décidé de nous punir pour notre ingratitude. Lorsqu’une maman fait ses adieux par phone à ses enfants avant de quitter ce monde, lorsque qu’un parent décède et qu’on l’inhume à la va-vite sans la présence de la famille,  lorsque les contacts sont rompus avec ceux qu’on aime, où sont les sentiments humains ? Déshumanisés et bousculés par la pandémie, c’est l’instinct de survie qui prédomine.

 Si on ne peut pas faire du bien, évitons de faire du mal. Le haut mal qui frappe la planète en ce moment, n’est pas fortuit, il est le produit de dérives induites par le comportement de l’homme moderne.

Tout au début de la pandémie, j'ai fait un rêve ! Bien sûr, ce n’est qu’un rêve lié à la situation qui prévaut en ce moment. Dans ce rêve, j’ai vu apparaître des humains géants, comme si Dieu avait fait disparaître l'humanité pour ne laisser que la faune et la flore. Ces géants d’une vingtaine de mètres environ et sous une forme humaine, me firent penser, dans mon rêve, qu’ils étaient recréés pour repeupler le monde et reprendre l’odyssée du genre humain. Moi qui ne rêve plus depuis bien longtemps, celui-ci m’a marqué et j’ai tenu à le partager.

Signe des temps ! Le coronavirus continue son chemin et tout indique qu’il s’inscrit dans la durée. Combien de victimes fera-t-il et quel sera son impact sur ce monde dont les inégalités sociales et l’injustice sont devenues insupportables ? La réponse est renvoyée aux survivants de cette calamité comme ce fut le cas lors des précédentes pandémies qui ont endeuillé le monde.

Un jour ou l’autre, la nature reprendra ses droits, la faune se baladera dans les boulevards des grandes citées, la pollution chutera considérablement etc. Ayant franchi les limites imposées par cette nature qui nous a adressé de nombreux messages auxquels nous n’avons rien compris, cette fois-ci, nous subissons sa punition, un point c’est tout.

En ces temps de crises multidimensionnelles qui s’abattent  sur nous, j’ai envie de plonger dans un rêve et dire que les SARSCOV et leurs dérivés sont totalement neutralisés. La pandémie a cédé sa place à une contamination de quiétude et de sérénité. Plus de souffrance ni de chagrin, c’est la réjouissance qui s’installe partout dans le monde. Plus de guerre ni de zizanie, c’est la paix et la concorde qui règnent dans le monde entier. Plus de misère ni d’injustice, tout est si minutieusement ajusté pour que le cadeau suprême qu’est la vie soit pleinement vécu dans la joie et le bien-être.

Après ce rêve utopique, voici le cauchemar que l’humanité pourrait vivre dans le pire des cas. L’alarme qui a retenti à Wuhan, le monde entier l'a entendue. Le bip-bip émis par les Androïdes, Einstein l’avait entendu et avait dit à ce propos, « Je crains le jour où la machine dépassera l'homme, le monde sera fait d'idiots ». Nous sommes plus que des idiots enfermés avec nos Smartphones. Le coronavirus est arrivé à point nommé pour servir d’allié à la caste de vampires qui se nourrit du sang des peuples. Les morts ne se comptent plus, les fossoyeurs tombent à leur tour, les quais et boulevards ainsi que les chemins des campagnes qui servaient de promenade d’automne, sont devenus des cimetières à ciel ouvert où les cadavres humains attirent les charognards.

Nous sommes sociaux !