Mea culpa à propos de la vérité - Balade et méditation

Balade et méditation

Balade et méditation

Cet espace se veut une invite à une randonnée à travers les voies de la vie. Je souhaite la bienvenue à celles et ceux qui me rejoindraient sur ce parcours où nous ferons des haltes pour nous ressourcer.

Mea culpa à propos de la vérité

Publié par Idir Ait Mohand sur 9 Août 2014, 07:35am

Qui a dit que la vérité existe, qu’elle se manifeste partout et à chaque instant de notre existence mais qu’elle ne parle pas ? Qui a dit que la vérité est séparée du mensonge par quatre doigts seulement ? Qui croit que la vérité n’existe que lorsqu’elle est confirmée de visu ? Et qui a dit que le mensonge est souvent le produit de ce qui a été dit et colporté par la rumeur ? Je ne sais pas si d’autres auraient déjà dit cela et comment ça été dit, ce qui m’importe, c’est de faire mon mea culpa.

Oui, je reconnais que j’ai bien dit tout cela et même répété quelques parts ces phrases lors d’une discussion sur ce sujet ou par le biais d’un texte écrit ici-même. En insistant sur le fait que la vérité ne parle pas, j’ai commis une erreur. Autant pour moi, je dois me contredire et revenir sur ce que j’ai dit en affirmant que la vérité a parlé ce matin à 4 heures pendant que je dormais. Non, je ne rêvais pas, je l’ai bien entendue et confirme que c’est toute la vérité, je le jure devant Dieu, Allah, Yelou, Jéhovah et tout ce que vous voudrez que ce que j’avance est bien réel.

Oui, j’étais dans les bras de Morphée quand, soudain, j’ai été tiré de mon sommeil par la voix de mon épouse implorant Dieu de venir à notre secours ! Ce n’est pas la première fois que la vérité a parlé de cette façon au moment de la prière pour transmettre un message, elle l’a déjà fait savoir aux renégats d’ici ou d’ailleurs pour qu’ils sachent que Dieu n’est pas celui qu’ils s’imaginent. Dieu est un mystère que toutes les philosophies et sciences du monde ne peuvent imaginer un instant.

Mais qui suis-je donc pour parler de Dieu ? Et comment j’ai osé avancer que Dieu calcule et le monde se fait, puis de conclure que Dieu n’a pas besoin de calculer car tout est résolu d’avance ? Suis-je un messie, un visionnaire ou quelque chose du genre ? Non, je ne suis qu’un simple blogueur soucieux de mon blog qui a besoin d’être alimenté pour ne pas sombrer dans les oubliettes des moteurs de recherche. Aussi, je dis n’importe quoi comme le font mes semblables pour attirer l’attention.

Aujourd’hui, j’ai envie de dire que Dieu, ou appelons-le comme on veut, est une inconnue inaccessible à la raison humaine, du moins pour l’instant. Dieu s’est manifesté ce matin par une part de sa vérité qui nous a secoués pour rappeler à l’ordre les renégats, ces aveugles de la foi qui le prennent pour n’importe quoi. Personnellement, je n’ai rien entendu puisque je dormais, mais j’ai bien entendu mon épouse qui se lamentait à n’en plus finir.

Certaines personnes venaient tout juste de finir la prière du matin, d’autres n’avaient pas encore terminé, qu’une secousse tellurique de magnitude 5,1 dans la région de Blida, les détourna de leur concentration. Bien que la prière soit le second pilier de l’islam après le témoignage, j’en connais qui ne la pratiquent pas mais qui jeûnent quand même car le ramadhan est prescrit comme étant une offrande à Dieu et non à soi-même comme cela est valable pour les autres piliers de l’islam. Du coup, la majorité a pu assister à cet unième avertissement sans pour autant se poser d’autres questions sur ce phénomène naturel.

Pour moi, ce n’est qu’une part de cette vérité tant recherchée qui a parlé encore une fois et qui contredit ce que j’ai avancé en disant que la vérité ne parle pas. Il faut vivre un séisme de forte magnitude ou d’autres catastrophes naturelles pour comprendre la toute-puissance à laquelle nous sommes soumis d’office. Mais, comme on dit, une fois le ventre plein, la tête chante…elle chante à qui veut entendre que la vérité est ailleurs et qu’elle passe par les caprices du ramadhan avec ses mets et son overdose de mysticisme !

Nous sommes sociaux !