Voyage imaginaire sur un Bouraq - Balade et méditation

Balade et méditation

Balade et méditation

Cet espace se veut une invite à une randonnée à travers les voies de la vie. Je souhaite la bienvenue à celles et ceux qui me rejoindraient sur ce parcours où nous ferons des haltes pour nous ressourcer.

Voyage imaginaire sur un Bouraq

Publié par Idir Ait Mohand sur 9 Août 2014, 20:51pm

Le cheval ailé (Al-Bouraq), ne pas confondre avec l'avion d’Indonésie Airlines, est un animal fantastique et chimérique, tout comme le sphinx, le centaure ou encore le griffon. C’est un cheval avec des ailes d’oiseau. Bien qu'aucun cheval ailé n'existe dans le monde physique, celui-ci possède une forme de réalité dans le domaine du rêve, du surnaturel et de la mythologie.

En Kabylie, les mausolées pullulent et leurs adeptes aussi. Celui de Sidi Yahia El Aidli, originaire du village Takorabt situé du côté de la Soummam, en est l’illustration.  Ce « savant » soufi, qui avait deux principaux disciples : Sidi Idir (pas moi) et Sidi Brahim de Tansaout, a laissé derrière lui une source, une grotte ainsi qu’un rocher en forme de voûte.

La grotte, comme toutes les grottes ayant abrité des ermites plus ou moins célèbres, aurait la particularité de faciliter son accès à tout visiteur, mais de prendre au piège et de coincer celui ou celle qui n’a pas respecté ses parents. Voilà un test qui donne un aperçu de ce que sera le jugement d’après du contrevenant. Les crédules y croient et les moins crédules ne peuvent rien faire contre ces croyances d’un autre âge.

La baraka de Sidi Yahia est restée intacte et attire beaucoup de pèlerins, en atteste la zaouïa de Tamokra qu’il fonda vers 1440. Donc, une source, une grotte et un rocher avaient suffi pour créer l’utopie et faire croire que Sidi Yahia était un saint pas comme les autres. En effet, il s’inventa un plus en transformant sa mule en Bouraq sur lequel il faisait ses déplacements.

Et nous voici en plein délire dans un voyage imaginaire à travers le temps et l’espace. Prendre place sur le dos d’un Bouraq (cheval ailé en arabe) et Levraq (l’éclair en kabyle), c’est aller à la vitesse de la lumière. Dès lors, tous les fantasmes sont permis, et Dieu n’est qu’à quelques encablures du lieu de décollage.

Créature fantastique nommée Pégase en grec ancien, ce cheval ailé, généralement blanc, ayant pour père Poséidon, monte au ciel après sa naissance et se met au service de Zeus qui le charge d’apporter les éclairs et le tonnerre sur l’Olympe. Voici un mythe qui se rapproche plus des légendes de Kabylie qui puisent leurs sources dans les profondeurs d’une réflexion bien ordonnée.

Donc, Pégase crée la source Hippocrène qu’il fait jaillir d’un coup de sabot et, suivant les époques et les courants de pensée, il devient un symbole de sagesse. Des sages et des pseudos sages firent leur apparition en Kabylie et bientôt ils deviendront, après leur mort, des faiseurs de miracles, adulés et vénérés par des populations leurrées par quelques malins qui en tirèrent un grand profit.

Un jour, alors qu’il fut poursuivi par l’ennemi, Sidi Yahia monta sur le dos de son Bouraq, traversa la clairière, galopa sur un roc avant de prendre son envol. Le hic dans tout cela, ce n’est pas les empreintes laissées par l’animal ailé, mais le rocher qu’il heurta de plein fouet. Au lieu de passer par-dessus ou sur l’un des côtés, le Bouraq transperça le rocher avant de prendre l’altitude et disparaitre dans le ciel.

D’après la Dépêche de Kabylie, cet endroit s’est modernisé et est devenu un lieu de soins, de purification, de détente et de rencontres. Même la femme, exclue de la promiscuité masculine, prend sa revanche en s’appropriant les lieux. Aller dans cet établissement est une sortie autorisée, bien vue par le mari et parfois même préconisée par celui-ci.

Se rendre au hammam est un véritable divertissement où tous les tabous sont levés et toute pudeur affranchie. Le corps n’est plus caché, il est purifié, blanchi, débarrassé de toute souillure, puis soumis et menotté par la grâce de Sidi Yahia El Aidli !

Nous sommes sociaux !